Hier soir, je suis tombé sur une publicité "Nespresso" pleine page dans Le Monde, je cite : "Quand Christophe explique que  l'aluminium de nos capsules se recycle à l'infini, il n'y a pas que Georges Clooney qui apprécie". Outre le fait que l'encre noire recouvre 80% de la page, cette récupération de la cause écologique est vraiment détestable. D'abord, Nespresso, filiale de Nestlé, tente de séduire tous les bobos ou écolos convertis non pas pour sauver notre Planète mais pour redorer l'image écologique de la marque et accroître son bénéfice.

Ensuite, comment peut-on se vanter d' "âme écologique" en produisant des millions de capsules jetables produites dans un matériau non bio-dégradable ? Le comble dans tout ça est que les acheteurs de ces capsules risquent de vanter leur B.A écologique en buvant leur café Nespresso chaque matin. Cette hypocrisie marketing ambiante risque malheureusement de perdurer encore longtemps...

Poursuivre votre lecture sur le site