Je considère que c’est une honte et un scandale que le débat sur la guerre en Afghanistan n’existe pas en France (on en oublierait presque que nous sommes impliqués dans ce conflit). La volonté est évidemment politique. La mission première de la guerre en Afghanistan était de supprimer tous dissidents appartenant à l’organisation terroriste Al-Qaida, chose effective depuis 8 ans. Dès lors, la mission nouvelle consiste à installer la démocratie (nation building) dans une démarche néocolonialiste où les ressources comme l’opium prennent une saveur particulière pour les occidentaux. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les soldats ont pour ordre de ne pas écraser les champs de pavot. Et je n’évoque même pas l’immense réserve de pétrole, de métaux et de pierres précieuses que renferme ce pays. Mais laissons les citoyens dans un état semi-léthargique de déresponsabilisation et d’infantilisation. [extrait]

Poursuivre votre lecture sur le site