[Nasa/JSC - domaine public]

The Big Picture

Sur le site officiel de The Boston Globe - quotidien papier américain -, une section "photographie" vaut particulièrement le détour. Celle-ci s'intitule judicieusement The Big Picture. Outre la traduction littérale évidente, on pourrait traduire de façon plus idiomatique l'expression par "vision à long terme/vision globale". C'est en observant les photos que cette dernière traduction prend tout son sens.

Le principe est de proposer trois fois par semaine (les lundi, mercredi et vendredi) une kyrielle de photos liées à l'actualité du moment. La grande qualité de ces photos sublime les évènements présentés. Les thèmes sont toujours intéressants et variés. Pour n'en citer que quelques-uns récents : la catastrophe pétrolière de BT, la guerre en Afghanistan et en Irak, la coupe du monde de football 2010, la tauromachie, la pauvreté en Afrique du Sud ou plus légèrement, la saison estivale.

Jetez simplement un oeil sur quelques photos pour vous rendre compte par vous-mêmes à quel point certaines peuvent être sublimes de par leur beauté et leur charge en émotion.

Les photos sont sélectionnées par Alan Taylor, développeur pour le site Boston.com, devenu pour l'occasion photo-journaliste. Les photos proviennent de différentes sources : AP, Reuters, Getty Images principalement (dont le Boston Globe possède les licences d'utilisation) mais aussi du domaine public ou encore de quelques photographes privés.

La France est en guerre

Par respect des droits, je ne peux donc vous montrer ces photos mais je vous recommande particulièrement la galerie suivante dont le thème est la guerre en Afghanistan :

Afghanistan, June, 2010

A ce propos, je considère que c'est une honte et un scandale que le débat sur la guerre en Afghanistan n'existe pas en France (on en oublierait presque que nous sommes impliqués dans ce conflit). La volonté est évidemment politique. La mission première de la guerre en Afghanistan était de supprimer tous dissidents appartenant à l'organisation terroriste Al-Qaida, chose effective depuis 8 ans. Dès lors, la mission nouvelle consiste à installer la démocratie (nation building) dans une démarche néocolonialiste où les ressources comme l'opium prennent une saveur particulière pour les occidentaux. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si les soldats ont pour ordre de ne pas écraser les champs de pavot. Et je n'évoque même pas l'immense réserve de pétrole, de métaux et de pierres précieuses que renferme ce pays. Mais laissons les citoyens dans un état semi-léthargique de déresponsabilisation et d'infantilisation.

Poursuivre votre lecture sur le site