microsoft_way_header.jpg

[by TechFlash Todd - CC-BY]

Microsoft s'oppose à Google

Microsoft appelle les entreprises à attaquer Google pour abus de position dominante dans la recherche et la publicité en ligne. C'est ce qu'indique en substance sur son blog, David Heiner, le directeur juridique de Microsoft. On peut se demander si Microsoft, déjà condamné à des amendes record pour abus de position dominante à de nombreuses reprises (vente liée, player video unique, navigateur Web unique...) est le mieux placé pour donner des leçons à Google.

Pour clarifier les choses, j'aimerais évoquer la différence entre monopole et abus de position dominante, dont l'amalgame des journalistes a rendu ces expressions presque synonymes. Le monopole est une fin en soi dans le système capitaliste et est complètement légal. Les lois anti-trust ou les lois contre les abus de position dominante sanctionnent non pas le caractère monopolistique d'une société mais les abus déloyaux qu'une société peut perpétrer contre la concurrence en profitant de son monopole sur un segment de marché. Microsoft n'a pas été condamné pour être en situation monopole mais pour avoir, par exemple, imposer son lecteur multimédia perso sur son propre OS, sans liberté de choix pour l'utilisateur final.

Alliance contre Google

Toutefois, il est bien normal que Microsoft prenne peur devant l'hégémonie de la pieuvre Google. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si Microsoft s'allie avec Yahoo pour contrer la firme de Mountain View. Ce partenariat vise à contrer Google sur la recherche en ligne, avec le moteur de recherche unique Google/Yahoo Bing ainsi que sur la publicité contextuelle.

Les comparateurs de prix français Ciao (Microsoft) et britannique, Foundem ainsi que le moteur de recherches juridiques eJustice.fr ont porté plainte contre Google car celui-ci déclasserait leurs résultats pour certains et serait anti-concurrentiel en ce qui concerne les conditions d'utilisation de la régie AdSense pour un autre.

Des progrès à faire

Microsoft a beau crier à l'injustice. Je ne suis pas prêt d'utiliser Bing comme moteur de recherche par défaut. En effet, la recherche "batou" sur le moteur FR m'indique en premier résultat "Bateaux Online"...Microsoft devrait peut-être commencer par proposer des outils de qualité avant de jouer leur vierge effarouchée.

Je pense que Google finira par être condamné pour abus de position dominante. L'abus sur la publicité en ligne est bien plus facile à prouver que le déréférencement dont il pourrait (ab)user.

Au fait, Bing ne serait pas un acronyme récursif par hasard ?

Poursuivre votre lecture sur le site