7,4 milliards d'euros auront été nécessaires pour qu'Oracle puisse fusionner avec Sun. Les USA avaient donné leur feu vert ; l'Europe vient de faire de même. Oracle s'est engagé à maintenir MySQL pendant 5 ans. Le sort de Java (qui avait été libéralisé) est encore incertain. A travers ce rachat, Oracle devrait se séparer d'une quantité importante de salariés Sun, lequel avait déjà licencié bon nombre d'employés. Le marché de la SGBD est désormais tenu entre Microsoft, Oracle et IBM. [Source]

Batou 21/01/2010 20:31

Poursuivre votre lecture sur le site