En se justifiant d'une série d'attaques ciblées sur son service Gmail, Google, présent à hauteur de 20% sur le marché des moteurs de recherche, a décidé, dans un premier temps, de ne plus censurer les résultats Google.cn comme l'exigeait la Chine. Google prend donc le risque de ne plus être présent sur le marché énorme de la Chine. On dirait bien que Google ait vraiment besoin de soigner son image dite "progressiste" ces temps-ci...

Batou 05/01/2010 00:24

Poursuivre votre lecture sur le site