L'algorithme protégeant les GSM a été cassé par un certain Karsten Nohl ; les GSM représentant tout de même 80% de la flotte mobile (4 milliards de terminaux). L'algo (norme A5/1) a tenu bon depuis sa création, en 1988. N'importe qui peut ainsi en 2 minutes écouter une conversation mobile en étant actif (intermédiaire sur le réseau) ou passif (décryptage de la clé : observateur sur le réseau). Avant, seuls les flics (je ne vais pas parler d'Echelon) pouvaient écouter n'importe quelle conversation GSM grâce à "un code" fourni par votre opérateur, l'offre s'est simplement démocratisée.

Batou 03/01/2010 23:58

Poursuivre votre lecture sur le site