dunes.jpg

[by SC Fiasco - CC-BY]

Après avoir fini le cycle Hypérion de Dan Simmons, je me suis attaqué à un autre monstre de la littérature S-F : Dune. Ce fut un véritable coup de cœur et un véritable plaisir d'avaler les 7 livres que constituent le cycle de Dune. L'univers est d'une complexité et d'une cohérence incroyable.

La richesse du vocabulaire, les réflexions métaphysiques qui distillent l'œuvre et l'histoire passionnante développée par Frank Herbert font du cycle Dune une œuvre majeure du monde de la Science-Fiction. J'ai donc eu envie rendre hommage à ce grand monsieur de la littérature.

L'histoire

frank_herbert.jpg

[by Sallyrob - Domaine Public]

Dune ou Arrakis est le nom d'une Planète des sables (sa surface constitue un désert géant) dont les habitants sont les Fremens. La particularité de cette Planète est qu'elle abrite l'Epice (ou Mélange), substance qui donne le don de prescience et allonge la durée de vie de ceux qui la consomme.

Cette épice possède donc une valeur inestimable, d'autant plus que Dune en est la seule réserve.

Durant le 10ème millénaire, toute machine pensante est proscrite. En effet, les ordinateurs avaient pris le pouvoir pour exterminer l'humanité. Les humains, par le Jihad Butlérien, ont réussi à sortir victorieux et se sont jurés de ne plus jamais recommencer. Raison pour laquelle, la robotique est composante absente de l'univers de Frank Herbert. Les mentats, de véritables ordinateurs humains, comblent ce vide.

Le monde en l'an 10191 est régi par des familles (système féodal) régnant sur des planètes gouvernées par l'Empereur de l'Univers Shaddam IV. Celui-ci commande à la Maison Atréides de s'installer sur Dune pour récolter la précieuse épice. Les Atréides devront ainsi s'allier avec les Fremens pour récolter l'épice en prenant suffisamment de précautions car les vers des sables géants sont attirés par les vibrations des moissonneuses. Les Harkonnens, ennemis jurés des Atréides, sont également présents sur la Planète et l'affrontement semble inévitable.

Nous apprenons par la suite que les intentions de l'Empereur de l'Univers sont loin d'être louables. Le clan féminin Bene Gesserit, quant à lui, surveille et manipule le destin et cherche à créer par manipulation génétique le Kwisatz Haderach, leur messie.

La suite de Dune

cycle_dune_herbert_mini.png

[avec l'aimable autorisation de Pocket.fr - Copyright]

Ceci ne constitue que le point de départ auquel se greffera plusieurs millénaires d'histoires. Voici les différents volumes du cycle Dune :

  • Dune (en 2 tomes)
  • Le Messie de Dune
  • Les Enfants de Dune
  • L'empereur-Dieu de Dune
  • les Hérétiques de Dune
  • La Maison des Mères

Frank Herbert meurt peu de temps après sa femme Bev en 1986. Son fils Brian Herbert et son associé Kevin J. Anderson ont décidé de reprendre la saga depuis 2000 en publiant tous les ans des romans prenant place avant et après le cycle original. Les nombreuses critiques négatives ont fini de me convaincre de ne jamais ouvrir un seul de leur bouquin pour ne rien gâcher tant la qualité d'écriture semble minable.

Dune est l'œuvre majeure à lire en S-F. Frank Herbert a réussi l'exploit de créer un univers passionnant aux ramifications complexes tout en exploitant différents domaines comme l'écologie, l'évolution de l'humanité, la religion et le pouvoir.

Citation de Dune

J'espère, excepté le fait d'avoir prêché des convaincus, avoir réussi à vous donner envie de découvrir Dune.

Je terminerai par cette citation :

Ainsi, vous savez obtenir d'une démocratie qu'elle fasse exactement ce que vous voulez (...). Il suffit de créer un système où la plupart des gens soient mécontents, de manière confuse ou en profondeur (...). Cela contribue à l'accumulation de sentiments de haine et de vengeance. Il vous reste alors à fournir des cibles à cette fureur et à mesure que le besoin s'en fait sentir. Simple tactique de (...) distraction. Ne pas leur laisser le temps de se poser des questions. Enfouir vos erreurs sous de nouvelles lois. Trafic d'illusions. Tactique de matador (...). A ce moment-là, vous commencez à ironiser sur l'apathie électorale. Vous faites en sorte qu'ils se sentent coupables. Vous les maintenez dans un état d'abrutissement permanent. Vous les nourrissez. Vous les amusez. Mais n'en faites pas trop (...). Qu'ils sachent que la faim les attend s'ils ne sont pas docilement en rang. Faites-leur entrevoir les désagréments qui attendent ceux qui font des vagues en remuant trop le bateau" (La Maison des Mères, Pocket Science-Fiction, Frank Herbert, p: 239)

Poursuivre votre lecture sur le site