Xavier_Niel_conference_header.jpg

Free est parti en croisade ?

Après avoir - quasiment - perdu l'attribution de la 4ème licence 3G (téléphonie mobile), Xavier Niel l'a très mauvaise contre ce cadeau fait au cartel de la téléphonie mobile par Nicolas Sarkozy (évincer Free) en échange d'une taxe pour financer France Télévisions.

Je vous livre une interview commentée du fondateur de Free sur les principaux sujets touchants l'actualité du FAI.

La Loi Hadopi

Hadopi n’est pas aujourd’hui une bonne loi pour les Français. S’il s’agit de préserver les intérêts de quelques artistes qui gagnent beaucoup d’argent, ça n’a peut-être pas grand sens. Redéfinissons un certain nombre de choses, reprenons la licence légale, étudions un certain nombre de solutions alternatives, ne forçons pas le filtrage de milliers de choses pour simplement rendre service à quelques-uns.

Il s'agit donc d'un message clair envoyé au gouvernement, indiquant par la même que Free n'acceptera pas ce filtrage imposé et fera tout pour s'y opposer.

Nous, notre avis est qu’on peut faire beaucoup de choses, mais il faut que ce soit un juge qui regarde ce que vous faites, la manière dont vous le faites ; il ne faut pas de manière systématique qu’on essaye d’écouter tout ce qui se passe sur le réseau, sur ce que font nos abonnés. J’ai lu récemment qu’Orange regardait, ou avait la possibilité de regarder, ce qui se passait dans les emails envoyés par ses abonnés. Ça me choque. Je ne trouve pas cela normal. […] Encore une fois, le bon sens économique, c’est de dire 'collaborez, vous en tirerez bien quelque chose'.

Free lance un message véhément sur la protection de ses abonnés, sous-entendue non établie par les autres FAI. Cela me fait tout de suite penser à l'affaire Techland / Call of Juarez où 5079 internautes avaient été sommés de payer 400€ pour avoir télécharger illégalement le jeu Call of Juarez.

La procédure de l'avocate a été rendue caduque entre autres de par la non-autorisation effectuée auprès de la Cnil, mais Free avait accepté de livrer les informations concernant les IP's (en pronant l'obligation légale), contrairement aux autres FAI (Orange, Alice, Neuf Cegete, Télé 2) qui avaient contesté la demande (non-autorisation auprès de la Cnil).

La signature de Free au projet de loi Olivennes

Loi_olivennes.jpg

Personnellement, moi j’ai signé une feuille blanche, dans laquelle tout le monde croit qu’il a signé des choses différentes. Nous avons été à l’Élysée et nous avions une feuille avec les noms de tout le monde. La veille, nous avions vu monsieur Olivennes et des conseillers du ministère de la Culture. Ils ne nous voyaient jamais tous ensemble. Nous étions tous vus dans notre coin, on nous faisait une lecture [du texte] sans copie et on disait est-ce que c’est bon ou ce n’est pas bon. Puis tout le monde disait "on veut modifier ça.

Une feuille blanche est un papier rempli d'incohérences.

Et de poursuivre en disant :

On pensait le lendemain avoir une version condensée puis lorsqu’on est arrivés à l’Élysée, on nous a dit "non, mais vous l’aurez l’après-midi". On l’a finalement découvert dans le communiqué de presse du soir même. Donc tout le monde a signé un document différent. C’est le mérite ou la force de Monsieur Olivennes qui est plutôt brillant puisqu’il a réussi d’obtenir pour la première fois la signature de tout le monde sur une feuille blanche, je vous le concède, mais à obtenir la signature de tout le monde. Ce qui est déjà très méritoire.

L'ancien PDG de la Fnac a tout bonnement réussi un coup de maître : réunir et mettre d'accord tous les acteurs d'Internet en les faisant signer tous un papier différent ! Si vous voulez en savoir plus, lisez ce papier très enrichissant du journaliste Emmanuel Berretta du Point : Exclusif : Loi antipiratage, un an de tractations secrètes.

Le filtrage

xavier_niel_lombardini_conference_2008.jpg

Sur le filtrage, bien sûr nous n’avons fait aucun test, nous souhaitons faire aucun test et nous n’avons jamais pris l’engagement, en tout cas dans nos discussions, ayant signé une feuille blanche, de faire des tests de filtrage. Nous n’avons pas l’ambition ni la volonté de filtrer le contenu de nos abonnés, de faire des tests ou de mettre en œuvre un filtrage qui ne nous serait pas imposé par un juge ou par la loi. Malheureusement.

Sur le côté irréprochable du FAI mis en avant par son vice-président. On peut dénoter quelques points négatifs, comme :

Le piratage

Le filtrage des réseaux c’est comme si vous demandiez à la Poste d’ouvrir ses portes, d’ouvrir toutes les lettres, de les refermer et de les remettre. C’est ça. La problématique du piratage sur Internet est un gros problème, c’est incontestable. Mais est-ce qu’il faut restreindre de manière très forte nos libertés individuelles pour donner raison à quelques ayants droit ? Je pense que nos libertés individuelles, l’intérêt collectif, notre liberté est plus importante que l’intérêt particulier d’une manière générale. Voilà. Et derrière il y a des choses à mettre en œuvre, des idées à trouver, des solutions émergent, des tonnes de moyens d’y arriver, de trouver, de discuter.

L'analogie avec La Poste révèle toute l'absurdité du flicage actuel des internautes. La loi existe pour sanctionner le piratage des œuvres protégées, mais cela ne rapporte pas suffisamment d'argent.

La 4ème licence 3G

free_mobile.jpg

Free est intéressé soit par l'attribution de la licence (15 Mhz), soit par l'attribution de 10 Mhz, le tout à un prix réduit. En vue de ce que Sarkozy a pu dire sur le sujet, cela s'avère peu probable.

Toutefois, Free promet que ce sont pas moins de 1000 € annuels qui seront économisés par un foyer possédant 3 forfaits mobiles.

En ces temps de crise du pouvoir d'achat, Xavier Niel en profite pour dire :

Je ne vois pas qui peut être opposé à cela.

En effet, personne. Excepté le trio gagnant (Orange / SFR / Bouygues)...

Les résultats financiers

Iliad - la maison-mère de Free - prouve sa solidité financière avec les résultats de ce premier semestre 2008 :

  • CA : + 20,6 % (692,2 millions d'euros)
  • Abonnés : + 230 000 (3 134 000)
  • Part de marché sur le parc des abonnés ADSL : 19,6 % (+ 0,1 pt)
  • Dégroupage : 1850 NRA raccordés / 83,4 % d'abonnés dégroupés
  • Services optionnels : + 41 % (168,9 millions d'euros)
  • Revenu moyen par abonné : 36,30 € HT (+ 1,30 € par rapport à T2 2007)

Conclusion

Cela fait plaisir de voir un FAI soutenir ses abonnés à propos de la Loi Hadopi. Même si cela est fait pour protéger ses propres intérêts (la philanthropie a ses limites pour une entreprise), nous, consommateurs,  en ressortissons forcément gagnants. Et c'est tant mieux.

Sources

PC INpact : Hadopi : Xavier Niel repart à la charge contre le filtrage

Le Journal du Freenaute : Résultats S1 d’Iliad : 3 134 000 Freenautes et CA en hausse de 20,6 %

Poursuivre votre lecture sur le site