57_artistes_pour_loi_creation_et_internet_header.jpg

52 artistes ne soutiennent pas leur public

52 artistes ont profité des colonnes du Journal du Dimanche (JDD) pour soutenir corps et âme la loi "Création et Internet". Personnellement et aussi étrange que cela puisse paraître, j'avais préféré vous parler de 10 bonnes raisons de ne pas la soutenir. Ces artistes, tous signés, défendent plus l'intérêt de leur major respective que celui du citoyen face à cette loi liberticide. Tout le monde doit faire face aux conséquences de la mondialisation sauf les majors qui refusent de remettre en cause leur système économique. Ils font ainsi pression auprès du gouvernement pour stopper le piratage en pensant naïvement que les internautes téléchargeurs vont regagner la voie de la raison en en même temps que celle des rayons de la Fnac alors que leur pouvoir d'achat est au plus bas.

Non-rémunération et inefficacité de la loi

Il faut bien comprendre que ce système fonctionnant sur la menace de la suppression du forfait Internet n'assurera aucune rémunération aux majors (et donc aux artistes). En effet, la Ministre de la Culture, Mme Albanel, parie avec les lobbys (Universal pour n'en citer qu'un) sur une politique de la peur : l'internaute va acheter désormais toute la musique qu'il télécharge.

Cette loi est d'ores et déjà obsolète puisqu'elle ne vise que ceux qui partagent, alors que de nombreux moyens existent pour ne faire que du simple téléchargement (Newsgroups, hébergeurs de fichiers, FTP, etc) ou du partage crypté et anonyme. On sera bien loin de la baisse promise de 70 à 80% du piratage d'oeuvres.

Liste des 52 artistes

Voici sans plus attendre la liste des signataires soutenant la Loi Création et Internet :

  • Abd Al Malik
  • Alain Bashung
  • Alain Souchon
  • André Manoukian
  • Anis
  • Arthur H
  • BB Brunes
  • Bernard Lavilliers
  • Bob Sinclar
  • Cali
  • Calogero
  • Camaro
  • Charles Aznavour
  • Christophe Maé
  • Diam’s
  • Eddy Mitchell
  • Elie Seimoun
  • Emmanuelle Seigner
  • Empyr
  • Etienne Daho
  • Francis Cabrel
  • Gérard Darmon
  • Isabelle Boulay
  • Jacob Devarrieux
  • Jean-Jacques Goldman
  • Jenifer
  • Johnny Hallyday
  • Kenza Farah
  • Keren Ann
  • Kery James
  • La Grande Sophie
  • Liane Foly
  • M Pokora
  • Mademoiselle K
  • Marc Lavoine
  • Martin Solveig
  • Maxime Le Forestier
  • Pascal Obispo
  • Patrick Bruel
  • Psy4delarime
  • Rachid Taha
  • Raphaël
  • Renan Luce
  • Renaud
  • Ridan
  • Romane Cerda
  • Shine
  • Sinik
  • Soprano
  • Stanislas
  • Thomas Dutronc
  • Zita Swoon

J'ai bien regardé, je n'écoute aucuns de ces groupes...cela vient peut-être du fait que j'ai beaucoup de mal avec la variété française !

Pourquoi soutenir une loi allant à l'encontre des Droits de l'Homme ?

Ainsi, ces artistes jugent  que "La création, les métiers qui y sont liés, notre activité sont plus que fragilisés, mis en péril, par la déferlante des échanges d'oeuvres sans autorisation ni rémunération des artistes et des autres ayants droit." et voit en cette loi leur salut.

Les artistes signataires s'estiment « inquiets, très inquiets » parce qu'« aujourd'hui, de bonnes âmes essaient de faire croire que la liberté de tout faire, donc de faire tout et n'importe quoi sur Internet est un droit de l'homme que rien ne saurait contrarier sauf à tomber dans une forme de dictature préhistorique. Eh bien non !.

Les bonnes âmes qui composent le Parlement Européen avaient rejeté la riposte graduée en s'engageant « à éviter l’adoption de mesures allant à l’encontre des droits de l’homme, des droits civiques et des principes de proportionnalité, d’efficacité et d’effet dissuasif, telles que l’interruption de l’accès à internet. »

Quid de la licence globale ?

2 ans auparavant, l'industrie du disque avait réussi à réunir 10.000 signataires contre la licence globale. Je pense qu'il aurait été plus dans l'intérêt des artistes (et des majors) de soutenir la licence globale : seul terrain d'entente possible entre les artistes et les internautes. Rappelons que celle-ci a été adoptée par l'Assemblée vers Noël 2005, mais que pour une courte durée. Le modèle économique a connu une révolution : ne pas s'y adapter signifie la mort pour les majors.

Liens

Le JDD : Les 52 artistes qui disent "non au piratage"

Numerama : 52 artistes de majors s'engagent en faveur de la loi Hadopi

Pétition contre la Loi Création et Internet : Pourquoi signer ?

EDIT : en parlant de soutien...évoquons son absence avec la critique vive effectuée par les fournisseurs d'accès internet (Free et l'association des FAI l'AFA : AOL, Bouygues, Darty,  Google, Microsoft, Neuf, Numericable, Orange, SFR, Telecom Italia, etc).

Les providers Internet ont l'impression de se faire avoir dans cette histoire par rapport aux accords de l'Elysée (on veut déjà les taxer de 0,9 % pour financer le service public à la télévision, du coup, ils expriment le besoin de réagir...). Toutes les infos sur PC INpact : Free et l'AFA furieux contre le texte sur la riposte graduée.

Poursuivre votre lecture sur le site