Préambule

Les majors de la musique condamnent Internet (le téléchargement illégal) comme le grand coupable face à la chûte de la vente de disques. (je n'entrerais pas ici dans le débat)

Face à la crise de l'industrie musicale, se sont développés des sites communautaires voulant rapprocher les fans des artistes en supprimant remplaçant l'intermédiaire qu'est la maison de disques. La production passe donc en version 2.0 ^^

Principe

Le principe est simple : Le site se divise en 2, les fans et les artistes. Les fans deviennent producteurs : ils encouragent leurs artistes en donnant une somme X d'argent. A partir d'un certain montant atteint dans un temps t, le groupe peut produire son album et l'internaute-producteur récupère une marge sur les bénéfices.

Les principaux sites

ProduceMyLive

produce_my_live.JPG

  • Artiste
    • réunir 20.000 € en 5 mois pour enregistrer un live sur Paris
    • 40% des bénéfices
    • enregistrement d'un single en studio à l'étude
  • Fan
    • Mise sur un artiste (1er pallier = 10 €)
    • accès à du contenu supplémentaire lié à l'artiste
    • 40% des bénéfices
  • Le site
    • 20% des bénéfices

Spidart

spidart.JPG

  • Artiste
    • réunir 50.000 € pour enregistrer un album avec un producteur
    • 35% des gains
  • Fan
    • 35% des gains
    • mise : 10 € minimum (possibilité de déplacer ses gains ou de les récupérer)
    • échange avec les artistes
  • Le site
    • 30% des gains

MyMajorCompany

my_major_company.JPG

  • Artiste
    • sélection à l'entrée
    • réunir 70.000€ pour produire son album et enregistrer son clip
    • 20% des bénéfices
  • Fan
    • 30% des bénéfices
  • Le site
    • 50% des bénéfices

NoMajorMusik

no_major_musik.JPG

  • Artiste
    • réunir 4.500 € pour enregistrer l'album en studio (18.000 $oux - monnaie du site)
    • 40% des bénéfices
  • Fan (le partenaire)
    • mise minimum : 1,25 €
    • 40% des bénéfices
  • Le site
    • 20% des bénéfices

Conclusion

Personnellement, je trouve que c'est une bonne idée de pouvoir créer un lien direct entre l'artiste et le fan. Cependant, j'émets pas mal de réserves. Le système des gains est très attractif, cependant, peu d'artistes arriveront à percer et à réaliser de forts bénéfices.

De plus, demander au consommateur de remplacer le producteur...Je ne suis pas sûr que la solution se trouve ici. L'avenir confirmera ou infirmera cela mais en tout cas, je ne vois pas vraiment en cela, la Révolution attendue.

Je pense que pour motiver l'internaute à ne pas télécharger illégalement, il faudra lui apporter une plus-value (qu'il ne peut avoir autrement) : espace priviligié avec l'artiste, accéder à l'univers de l'artiste (bonus), prix modeste... En gros, comment donner envie, comment rapprocher l'individu de l'artiste qu'il aime...On pourrait penser, dans un premier temps, à un système où l'on a accès à la musique de l'artiste (en y mettant la somme qu'on veut, à l'instar de Radiohead) pour promouvoir l'artiste, puis dans un second temps, imaginer le plus qui donnerait l'intérêt de rémunérer l'artiste.

Et vous, quel est votre avis sur la question ?

Poursuivre votre lecture sur le site